Aller au contenu principal

Introduction aux termes utilisés dans le monde des jeux de société

 

Les jeux de société jouissent présentement d'une popularité sans précédent.  Pour le joueur enthousiate qui désire s'intéresser au domaine, il est parfois très difficile de bien comprendre tous les termes utilisés par les acteurs du monde ludique, le jargon des jeux de société en quelque sorte.  Cette rubrique vise à bien expliquer et définir ce jargon, afin de grandement simplifier l'introduction à ce monde qui nous passionne tant ! 

Des termes anglais seront présents tout au long de cette rubrique car leurs équivalents français ne sont pas toujours utilisés de manière courante dans le jargon des joueurs.  Ces termes anglophones seront mis en italique.

Cette rubrique se veut vivante, et des termes y seront ajoutés sur une base régulière.

Abstrait

On dit d'un jeu abstrait que c'est un jeu dont le thème est absent ou très peu présent, dont la chance est pratiquement inexistante et dont les règles sont simples et élégantes.  Le jeu abstrait le plus connu est le jeu des échecs.  Des exemples de jeux récents de cette catégorie: Onitama, Azul, Yinsh, et Battle Sheep.

 

Ameritrash

C'est le qualificatif que l'on donne aux jeux qui ont une grande dose d'interaction entre les joueurs, souvent sous forme de conflits, un niveau de chance de medium à élévé, et dont le thème est très développé.  Un des premiers jeux du genre est le classique Axis & Allies, et ce type de jeux est toujours excessivement populaire, avec plusieurs excellentes sorties récentes telles que: Twilight Imperium 4, Runebound 3e ed. et Horreur à Arkham 3e ed.

 

Analysis Paralysis

On emploie le terme Analysis Paralysis pour décrire le comportement des joueurs qui prennent un délai déraisonnable pour jouer leur tour.  Certains jeux sont plus propices à ce genre de comportements, car le nombre de possibilités est très élevé.  Des exemples de jeux réputés pour causer de la paralysie analytique sont Five Tribes, Caverna et Mombasa.

 

Asymétrique

Dans le contexte des jeux de société, l'asymétrie signifie des conditions qui sont différentes pour chaque joueur.  Par exemple, dans Dice Throne, chaque joueur débute la partie avec un personnage distinct, qui a des pouvoirs qui lui sont propres.  Parfois l'asymétrie est encore plus marquée, avec des objectifs de partie différents, comme dans Mr. Jack.  Finalement, l'asymétrie est parfois plus subtile, sous forme de pouvoir de personnage ou bonus de départ, comme dans Champions de Midgard, Pandémie et Lorenzo Il Magnifico (avec l'extension).

Dice Throne

Coopératif

Les jeux coopératifs demandent aux joueurs de travailler avec un objectif commun en tête.  Par exemple, dans Pandémie, il faut sauver le monde de plusieurs maladies qui se propagent.  Certains de ces jeux incorporent le concept de traitre, un joueur qui a un objectif secret qui souvent requiert de saboter une partie du travail des autres, comme dans la famille de jeux Dead of Winter.

 

Deck-Building

Deck-Building, dans le contexte des jeux de société, est une mécanique qui signifie un jeu durant lequel le joueur accumulera de nouvelles cartes afin de bâtir un deck.  Ces jeux offrent souvent la possibilité de détruire des cartes faibles afin d'améliorer la performance du deck en question.  Cette mécanique est excessivement populaire depuis l'arrivée sur le marché de Dominion et de ses multiples extensions.  Des exemples de jeux récents utilisant la mécanique de Deck-Building sont Clank!, Aeon's End Legacy et Shards of Infinity.

 

Dextérité

Un jeu de dextérité est un jeu pendant lequel les joueurs doivent physiquement exécuter des actions, comme par exemple lancer un disque, laisser tomber un objet, donner des pichenottes, etc.   Un jeu de dextérité classique est le Crokinole, et un autre jeu très connu est le Jenga.  Dans les jeux de dextérité plus récents et ayant la cote, notons Drop It et Menara.

 

Drafting

Le drafting est une mécanique qui a été popularisée par les tournois de Magic The Gathering, un jeu de cartes à collectionner compétitif.  En gros, les joueurs se voient remettre un paquet de cartes duquel ils doivent en choisir une ou plusieurs, et remettre le paquet restant à leur voisin.  Les jeux de société se sont inspirés de l'essence de la mécanique pour nous présenter des jeux très innovateurs.  Un des premiers est 7 Wonders, un jeu dans lequel nous devons bâtir une civilisation sous forme de tableau de cartes, un rare jeu qui supporte jusqu'à 7 joueurs sans ralentir le temps des parties.  Par la suite, plusieurs jeux ont également emprunté la mécanique, mais souvent d'une manière plus accessoire, comme le drafting dans Terraforming Mars, qui est très important, mais ne constitue pas la majorité du jeu.  Finalement, cette mécanique est souvent déficiente pour les parties à deux joueurs mais il est bon de mentionner que la version deux joueurs de 7 Wonders, soit 7 Wonders Duel, est excellente et corrige de main de maître cette lacune habituelle.

 

Euro

Un jeu Euro est un jeu qui possède les caractéristiques suivantes:  habituellement pas ou peu d'interaction entre les joueurs, peu d'éléments de chance, et une grande emphase sur la stratégie.  Les thèmes employés sont souvent économiques, et il est normal de ne pas avoir de texte sur les composantes de jeux.  Les jeux Euros ont souvent le nom du créateur du jeu bien en vue sur la boîte.  Des exemples de jeux Euros sont Puerto Rico, Caverna, Coimbra, Newton et Crown of Emara.

 

Extension

Une extension pour un jeu de société est un ajout au jeu de base.  Une extension peut simplement ajouter de la variété, mais elle peut également ajouter de nouvelles règles, et changer le jeu d'une manière significative.  Certains jeux considérés bons mais sans plus par la communautés des joueurs sont devenus d'excellents jeux grâce à des extensions.  Un exemple est Champions de Midgard avec les extensions Valkyrie et Dark Mountains.  Lorsqu'un jeu nous plait, lui ajouter des extensions aura pour effet de lui donner un nouveau souffle, de le renouveller.  Par contre, certaines maisons d'édition y sont allé un peu fort avec les extensions de certains jeux, comme par exemple Dominion qui en compte plus d'une dizaine.

 

Filler

Un filler est un jeu rapide, dont les règles sont simples, que l'on sort entre deux jeux, si l'on attend des joueurs, ou à la fin de la soirée quand il reste encore un peu de temps avant de partir.  On peut également entendre le terme power-filler, qui signifie un jeu qui a un peu plus de viande autour de l'os qu'un filler typique, mais qui n'est tout de même pas suffisament complexe ou long pour être le jeu de la soirée.  Des exemples d'excellents fillers: Welcome To, Castles of Caladale et Fantasy Realms.  Pour ce qui est des power-fillers, ces jeux constituent de bons exemples: Ethnos, Sagrada et Solenia.

 

FLGS

FLGS signifie Friendly Local Games Store, version anglaise de Boutique de jeux locale et sympatique.  Et on sait tous c'est laquelle n'est-ce pas ?  :-)

 

Kickstarter

Kickstarter est une plateforme de socio-financement qui est de loin la plus utilisée par les créateurs de jeux de société.  Plusieurs jeux voient le jour via cette plateforme, car son utilisation permet de financer le projet avant l'arrivée du gros des coûts, via des gens qui supportent le jeu (les backers).  Quand un jeu est disponible via Kickstarter, c'est souvent pour environ 3 semaines, alors il faut faire vite, et décider si on veut devenir un backer, en faisant un pledge.  Un pledge est un engagement à payer le montant convenu (selon l'option choisie) si la campagne obtient le montant désiré.  Si la campagne est un succès, Kickstarter débite chaque backer du montant convenu à la fin de la campagne.  Par contre, si la campagne se solde en échec, personne ne paie quoi que ce soit.  Finalement, il est souvent possible de s'engager pour 1$ et avoir accès à ce qu'on appelle un pledge manager quelques mois suivant la campagne.  Le pledge manager permet d'augmenter sa participation, d'ajouter des copies du jeu, etc.  N'oubliez pas que Kickstarter n'est pas une plateforme de précommande, vous financez la création d'un jeu.  Par conséquent, il faut être conscient que le jeu peut arriver des années en retard, et parfois même ne jamais arriver.

 

Legacy

Legacy, qui signifie héritage, est une touche spéciale apportée aux jeux, qui fait en sorte de les modifier, les faire évoluer, et même dans certains cas de les rendre inutilisables après la fin de la campagne.  Certains joueurs voient les jeux Legacy comme le mal réincarné, et d'autres y voient une évolution formidable et excitante.  Pour ma part, je les apprécie, et comme il n'est pas fréquent pour un joueur possédant des centaines de jeux de jouer plus de 12-15 fois à un jeu donné, le fait de devoir recycler le jeu à la fin de la campagne (possiblement 12-15 parties) ne me dérange pas du tout.  L'exemple par excellence des jeux Legacy est sans contredit Pandemic Legacy.

 

Pandemic Legacy

Living Card Game (LCG)

Living Card Game, ou jeu de cartes évolutif, est une appellation inventée par Fantasy Flight Games, qui signifie un jeu de cartes qui évolue continuellement avec l'addition d'extensions prévues et bien cédulées dans le temps.  Plusieurs exemples de jeux de cartes évolutifs existent mais le plus populaire en ce moment est sans contredit Horreur à Arkham: Le jeu de cartes. 

 

Mécaniques

Les mécaniques d'un jeu sont les manières pour les joueurs d'interagir avec le jeu afin d'en influencer l'état.  Il existe des dizaines de mécaniques de jeu, les plus populaires étant le placement d'ouvriers, le drafting, le deck-building et le placement de tuiles.

 

Meeple

Meeple est un terme représentant les pièces en forme de personnes que l'on utilise dans plusieurs jeux de société.  L'appellation est apparue en 2000 lorsque Alison Hansel, durant une partie de Carcassonne, a fusionné les termes my et people, ce qui donna meeple.

 

Placement de tuiles

La mécanique de placement de tuiles consiste à choisir et placer des tuiles en respectant certaines règles liées au placement même.  Par exemple, à Carcassonne, le joueur doit placer une tuile par tour en respectant les contours (châteaux, chemins, etc), et maximiser les points via l'utilisation de ses meeples.  À Kingdomino, le joueur doit choisir les tuiles avec une mécanique de drafting, pour ensuite les poser en tentant de maximiser les points via de larges terrains d'un type donné et un grand nombre de couronnes.

 

Placement d'ouvriers

Le placement d'ouvriers est une mécanique par laquelle le joueur sélectionne l'action à prendre via un ouvrier, qu'il pose sur un emplacement.  La plupart de ces jeux offre une forme de blocage, c'est-à-dire que si un joueur a placé un ouvrier sur un certain emplacement, il devient indisponible pour les autres joueurs.  De plus, il est souvent possible d'augmenter son nombre d'ouvriers, afin de pouvoir faire plus d'actions, plus tard dans la partie.  Il existe un grand nombre de jeux utilisant cette mécanique:  Lords of Waterdeep, Caverna, Everdell et The River.

 

Point Salad

On dit d'un jeu qu'il est Point Salad, ou salade de points, si presque toute action dans le jeu résulte en un gain de points pour le joueur actif.  L'auteur de jeu Stefan Feld est réputé pour élaborer des jeux de type Point Salad.  Des exemples de jeux de ce type sont Les Châteaux de Bourgogne, Pulsar 2849, Caverna et Five Tribes.

 

Sleeve

Une sleeve est une pochette protectrice pour une carte à jouer.  Plusieurs joueurs aiment utiliser des sleeves pour protéger leur investissement contre les dégâts et l'usure.  Il existe deux grand types de qualité pour les sleeves, normale et premium.  Je ne peux recommander les sleeves de qualité normale, car elles sont minces et deviennent collantes après quelques utilisations.  Il est mieux de payer plus cher pour de la qualité, ou de simplement ne pas protéger ses jeux.  Les sleeves que je recommande sont de la marque Paladin, disponibles en boutique et en ligne.

 

Stratégie vs Tactique

On dit de certains jeux qu'ils sont des jeux de stratégie, alors que d'autres sont des jeux plus tactiques.  Mais quelle est la différence entre ces deux termes ?  La manière simple de l'expliquer est de dire que la stratégie est le focus sur l'objectif final, alors que la tactique est l'optimisation à court terme des résultats.  La stratégie est donc l'utilisation répétée de décisions tactiques pour arriver à ses fins.  Par exemple, si dans un jeu votre stratégie est d'utiliser au maximum les Greeneries (Terraforming Mars), les décisions tactiques tenteront, tour après tour, de maximiser l'efficacité des actions afin d'arriver à accomplir la stratégie globale.  Donc, un jeu sera plus un jeu de stratégie s'il favorise les joueurs ayant une bonne planification à long terme, alors qu'un jeu sera plus tactique s'il favorise les joueurs prenant de bonnes décisions à cout terme.

 

Variante

Une variante pour un jeu est un ensemble de changements proposés aux règles afin de mieux accomoder un nombre différent de joueurs, ou une lacune du jeu.  Un exemple fréquent de variante est pour jouer en solo.

Voilà qui termine cette rubrique, ai-je fait des oublis ?  Si oui, n'hésitez pas à me le mentionner et je les ajouterai au glossaire.  Au plaisir d'utiliser ce jargon autour d'une table avec vous sous peu !

 

Daniel Lavoie